Le 8 juin 2019


Karin Fellinger « Opposition »

Exposition & Cocktail en présence de l’artiste

Découvrez les derniers œuvres de Karin Fellinger


Mais, peindre c’est aussi pleurer, s’émouvoir, rater, recommencer, s’énerver, s’impatienter, durer, se tromper dans un rythme cadencé par un quotidien carencé et toujours insuffisant. Peindre c’est créer de l’abstraction.


Opposition

Un voyage récent en Egypte a déclenché de nouvelles inspirations. Un jeu d’opposition s’est imposé naturellement dans son imaginaire; la géométrie des pyramides et les matériaux rugueux, le creux et le relief, le vide et le plein, le noir et le blanc, l’abstrait, le conceptuel et le figuratif.

Elle utilise la technique acrylique associée aux pigments naturels. Sur la base de la toile, Karin travaille comme à ses débuts, avec beaucoup de spontanéité, un travail rapide avec une énergie compulsive, qui est le reflet de ses émotions à ce moment. Plusieurs couches de glacis à l’acrylique et des pigments broyés se superposent sur la toile. L’ajout du carton sur la partie pleine de la pyramide lui permet de donner du relief supplémentaire. Le sable coagulé sur la toile permet de faire un lien entre le sol irrégulier et le monument géométrique. Les lignes droites représentent les rayons de soleil d’un coté, mais de l’autre, la technique actuelle de la radiographie par muons et le scanner laser.

Une opposition s’est installée également dans sa manière de travailler. Un travail plus conceptuel et analytique qui nécessite d’avantage de temps et de réflexion par rapport à son travail d’avant plus rapide et spontané. Elle conserve néanmoins la même force dans le geste mais aussi associe à quelque chose de plus conceptuel à travers les formes géométriques.

Karin Fellinger

Son travail s’attache à saisir l’évocation d’un paysage, d’un portrait ou d’un objet commun. Cette évocation est une distance conceptuelle avec le sujet. Elle ne se considère pas comme étant une naturaliste ou un peintre spécialisé dans la description idéalisée de l’environnement. Sa sensibilité envers la nature est constitutive dans ses œuvres. Le choix des éléments biologiques utilisés pour la création, rassemble des matériaux issus de l’environnement parmi lesquels on retrouve de la cire d’abeille, de la toile brute biodégradable, des pigments naturels ou du sable ocre issus des carrières du Luberon. L’utilisation des matières naturelles, compactes, dissociées ou assemblées, rend possible une scénographie gestuelle spontanée et instinctive. Le mouvement du corps et ses circonvolutions est également impliqué dans l’élaboration créative.
Jetés sur la toile, les éléments naturels sont magnifiés par les flous des tracés et des formes. La combinaison compulsive des forces créent les formes. Elles se juxtaposent jusqu’à l’achèvement.
Peindre c’est essentiellement gratter, ajouter, effacer, cacher, salir, blanchir, brosser, retrancher, refaire…

www.karinfellinger.com

Information & Details

Pour plus d’information, merci de nous contacter au contact@rivierartevents.com